Théâtre et développement

Notre théâtre: outil de développement

Depuis 1992, le Théâtre du Copion travaille régulièrement avec le Burkina-Faso, le Sénégal dans une démarche où le théâtre, la coopération et le développement sont indissociables. En effet, depuis cette année-là, avec la collaboration d’une O.N.G. «Formation-Coopération-Développement», le Théâtre du Copion s’est engagé dans la voix du théâtre pour le développement. Dans le cadre d’un projet de sensibilisation au développement pour des enfants d’ici, le Théâtre du Copion a eu l’occasion d’aller au Burkina Faso pour y créer un spectacle-animation:

«Le semeur d’eau» conçu pour être joué partout, sans décor, sans effets techniques, il a rencontré un réel succès en Belgique, en France et au Burkina Faso et a été joué plus de 700 fois. Cette sensibilisation au dialogue Nord-Sud a engendré de nombreux projets de coopération au développement avec notamment la Ville de Saint-Ghislain, les écoles et le Conseil Communal des enfants: exposition de dessins d’enfants, envoi de matériel scolaire et sportif, …

En 1994, nous avons accueilli Madame Juliette Compaoré, animatrice en milieu rural au Burkina, pour une série de conférences sur la condition de la femme africaine et sur les projets développés par l’association Songui Manégré. Accueil qui a donné lieu à des actions de coopération comme, par exemple, le voyage d’une section des F.P.S. du Borinage au Burkina et la création d’une exposition de photos relatant les conditions de vie au Burkina.

Depuis, et toujours avec la collaboration de l’O.N.G. «Formation-Coopération-Développement», nous avons eu l’occasion de travailler avec le Centre Artisanal des Femmes de l’O.N.S.L. à Ouagadougou, l’association Songui Manégré, nous avons participé au Festival International de Théâtre pour le Développement de Ouaga, nous sommes allés au Sénégal rencontrer l’O.N.G. «L’Union pour la Solidarité et l’Entraide» et des femmes en milieu rural à Nganda.

Depuis 1998, nous travaillons également avec l’O.N.G. belge «Frères des Hommes» qui s’occupe de projets en Amérique Latine et en Afrique de l’Ouest. Elle a diffusé, à plusieurs reprises, le spectacle-animation «L’Héritage» pour une campagne d’éducation et de sensibilisation au développement durable. Elle a aussi coproduit le spectacle «Josette et Assita» et le diffuse dans le cadre d’une sensibilisation aux droits de l’homme. Nous avons également sur des projets bien concrets tissé des liens avec l’entreprise d’économie sociale «Terre» et l’O.N.G. «Autre Terre» à partir des années 2001 et 2002, ces deux partenaires s’étant investis très directement dans la création et la diffusion des spectacles–animation créés en Afrique. Autour des spectacles comme « Les belles mères » «l’Ardoise» et « Le Fil » diffusés en Belgique et en France en 2003, 2004,2005 et 2006.

Depuis 2002, nous travaillons avec l’ONG ASMADE au Burkina Faso, sur des projets de coopération, de création, de formation,…