Il était trop de fois !

Il était trop de fois 2
 
Il était trop de fois 2
Il était trop de fois 3
 
Il était trop de fois 3
Il était trop de fois 4
 
Il était trop de fois 4
Il était trop de fois 5
 
Il était trop de fois 5
Il était trop de fois 6
 
Il était trop de fois 6

Public : A partir de 12 ans

Equipe de création : Alba Izzo, Yannick Van Hemelryck, Justine Bertholet, Stefan Ghisbain, Yvon François

Mise en scène :Alba Izzo

Depuis plusieurs mois, la Marche des Migrants de La Louvière et le Réseau louviérois de Lecture publique ont initié un projet innovant  d’ateliers d’écriture, d’interviews, de récolte de témoignages de personnes sans emploi, sans-papiers, sans-abri, de travailleurs sociaux, de  militants qui agissent contre toutes les formes d’exclusion sociale.Chacun  a  pu exprimer ses  réalités, son  quotidien,  ses colères, ses incompréhensions mais aussi  ses  rêves, ses  aspirations pour un demain meilleur.

Ces textes  ont été la base de notre création collective « Il était trop de fois ! » mais aussi  d’ un livre rassemblant tous les écrits  et d’une exposition.

Il était une fois des histoires de contes de fées, de princesses, d’ Alice  aux pays des merveilles,…  pas tout à fait comme dans les histoires pour enfants. Car les histoires d’adultes, ce n’est pas tout rose et violette.La vie n’est pas toujours tendre avec eux, surtout quand on connaît  la misère, la précarité, la migration, la débrouille.

Des hommes et des femmes, venues d’ici ou d’ailleurs nous dévoilent leurs histoires : Il était une fois  Latifa qui espère rejoindre son mari parti en Belgique pour une vie meilleure, il était une fois des assistantes sociales qui s’interrogent  sur leur travail de plus en plus invasif, il était une fois Olga travailleuse précaire,  qui  vit  dans sa voiture car les loyers sont trop chers, il était une fois Jalili qui se bat tous les jours pour obtenir ses papiers,…  Autant d’histoires que de vies bouleversées, bouleversantes, où les personnes précaires  devraient s’indigner ensemble plutôt que se confronter. Les « Il état une fois » ne sont pas toujours de belles histoires avec une fin heureuse.

Theatre du Copion